Le foyer est le lieu de vie des résidents. Il est ouvert toute l’année et la durée du séjour n’est pas limitée dans le temps. L’équipe d’accompagnement – éducatif, médical et paramédical – privilégie une ambiance familiale afin que chacun se sente à la maison.

L’épanouissement est favorisé par de nombreuses activités de socialisation proposées chaque jour au résident au foyer ou à l’extérieur.

Les résidents sont accompagnés et stimulés tout en respectant leurs choix individuels et leurs demandes sur la vie collective.

Des approches pédagogiques et médicales innovantes sont initiées en collaboration avec des associations, des centres hospitaliers et des instituts de recherches.

Nous veillons à cultiver les liens de chacun des résidents avec sa famille (téléphone, Skype, retours en famille, accueil au foyer, etc). Les familles et tuteurs participent à la définition annuelle du Projet Individuel d’Accompagnement (PIA) de et avec leur proche.

Nos outils pédagogiques

L’éducateur référent
En fonction des affinités de chacun, chaque résident bénéficie du soutien d’un éducateur référent. Une relation privilégiée se tisse entre eux ainsi qu’avec la famille du résident. Avec la collaboration du résident, il élabore et suit le Projet Individuel d’Accompagnement.

Le Projet Individuel d’Accompagnement (PIA)
Chaque résident bénéficie d’un Projet Individuel d’Accompagnement (PIA) qui synthétise ses objectifs personnels et définit les étapes nécessaires à leur réalisation. Il est le fruit d’un travail de collaboration entre le résident, son éducateur référent, son tuteur et/ou sa famille, le directeur, le coordinateur pédagogique et – parfois – d’autres intervenants. Il est revu chaque année.

L’EBCA (échelle belge de comportements adaptatifs)
Cette échelle permet d’objectiver les différentes compétences d’une personne et de mesurer les éventuels progrès ou régressions. C’est une référence utilisée par l’éducateur référent dans son accompagnement et la définition du PIA.

Activités pédagogiques

Maintien des acquis
Développement et/ou maintien des connaissances des résidents les plus autonomes en matière d’écriture et de lecture.
Compétences visées : reconnaissance des caractères, des diphtongues, des syllabes, lecture et écriture.

Ferme pédagogique
Rencontre et soins aux animaux. Une des activités préférées des résidents.
Compétences visées : socialisation, responsabilisation, prise d’initiative, compréhension de consignes simples, respect de l’environnement.

Musicothérapie
Utilisation de la musique sous toutes ses formes comme moyen de communication, en particulier quand la parole seule ne suffit pas.
Compétences visées : stimulation sensorielle, respect de soi et d’autrui, bien-être, relaxation.

Cuisine
Préparation de plats ou de desserts avec l’aide d’un cuisinier ou d’un éducateur.
Compétences visées : connaissances diététiques, respect des indications d’une recette, lecture, mesures.

Equithérapie, Contes et histoires, Pictogrammes, Tri et recyclage, etc.

Activités sportives

Marche Adeps
Activité sportive à l’extérieur, relativement intense, qui permet aux résidents sans handicap physique majeur de maintenir leur condition physique et de profiter de la nature aux différentes saisons.
Compétences visées : amélioration de la condition physique, bien-être, ouverture vers l’extérieur.

Psychomotricité
Développer le tonus musculaire grâce à des exercices ludiques, simples et récréatifs.
Compétences visées : maintien et développement corporel et moteur.

Escalade, Judo, Natation, Pétanque, Bowling, Danse, etc.

Activités bien-être

Snoezelen
Il s’agit d’une approche multi sensorielle visant à éveiller les sens de la personne et favorisant le bien-être et la relaxation.

Atelier esthétique
L’activité permet aux résidents, homme et femme, de mieux appréhender les enjeux liés à l’aspect physique et de se valoriser.

Massage, pédicure, hygiène personnelle, etc.

Activités culturelles et divertissements

Karaoké
Le karaoké, comme beaucoup d’autres activités basées sur la musique, permet aux résidents de travailler le sens du rythme et de la justesse, tout en s’amusant.
Compétences visées : concentration, expression, musicalité, socialisation.

Mons 2015
Dans le cadre de Mons capitale de la culture européenne en 2015, une centaine de résidents ont passé plusieurs milliers d’heures avec des artistes, comédiens, musiciens, chanteurs, chorégraphes, plasticiens à réaliser 7 projets artistiques. L’ensemble a été présenté à un public de 11 000 visiteurs lors de l’exposition MONSens au musée des Beaux-Arts de Mons (BAM) en juin-juillet-août 2015.

Musées, cinéma, théâtre, etc.

Les contrôles

Les contrôles de qualité sont organisés à plusieurs niveaux :

EXTERNES

1. Par l’AVIQ (ex AWIPH), au moment de la création du foyer puis environ tous les ans. L’AVIQ intervient systématiquement en cas de plainte.

2. Les autorités françaises: les conseils départementaux financeurs procèdent pour la plupart à des visites d’établissement environ tous les 3 ans.

3. Les tuteurs professionnels: une grande partie des résidents français sont sous tutelle et des organismes tels que l’ATI Nord de France et l’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) rassemblent les tutelles des personnes françaises résidant en Belgique. Celles-ci procèdent à plusieurs visites de foyers par an.

4. Les familles viennent visiter les foyers et leurs avis sont récoltés régulièrement, notamment par le biais d’un questionnaire de satisfaction.

5. L’AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire) contrôle périodiquement les cuisines et les circuits alimentaires comme prévu dans la législation.

6. Les bâtiments font l’objet de contrôles réguliers obligatoires (électricité, gaz, extincteurs, ascenseurs…).

7. Une évaluation externe sur le modèle français est organisée par un organisme habilité par l’ANESM (Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des établissements et Services sociaux et Médico-sociaux).

INTERNES

1. Dans une démarche d’amélioration constante, nous organisons des contrôles réguliers de tous les foyers par rapport aux procédures mise en place. Ces contrôles sont effectués par notre service qualité et sécurité.

2. Nous avons également mis en place des contrôles par nos fournisseurs:
— Restauration / circuit alimentaire
— Hygiène et produits de nettoyage

3.  Les directeurs sont en charge du bon fonctionnement permanent du foyer (accompagnement, activités, cuisines, hygiène, …).

4. Enfin les résidents s’expriment sur le fonctionnement et les activités du foyer par exemple, lors du Conseil de la Vie Sociale ou via le questionnaire de satisfaction qui leur est régulièrement proposé. 


Un accompagnement médical personnalisé est réalisé pour chaque résident  Le plan de soin tant curatif que préventif tient compte de ses besoins, de sa pathologie, de ses antécédents, etc.

Il est réalisé par une équipe de médecins généralistes, psychiatres, infirmiers, psychologues, kinésithérapeutes, orthophonistes, etc. Il est fait régulièrement appel à des centres hospitaliers universitaires ou psychiatriques belges et français.

Le médecin généraliste du foyer assure une consultation mensuelle et prévoit les visites chez les spécialistes (neurologue, cardiologue…).
Le médecin psychiatre du foyer intervient tous les mois afin d’apprécier l’état psychique des résidents et de réévaluer les traitements en cours.

Des visites chez le dentiste, gynécologue et ophtalmologiste sont programmées annuellement. La fréquence des consultations et l’intervention d’autres spécialistes sont adaptées en fonction de l’état de santé de la personne.

L’équipe d’infirmiers et d’aides-soignants coordonne le suivi médical en collaboration directe avec les médecins. Dans le respect du secret médical, elle assure l’information des équipes éducatives et la liaison avec les familles pour la partie médicale.

Les foyers mettent également en place des outils visant l’amélioration continue de l’accompagnement tel que la préparation externalisée des médicaments.

Le bon fonctionnement des foyers est validé en Belgique par l’Agence pour une Vie de Qualité (ancienne AWIPH) qui autorise l’ouverture (Autorisation de Prise en Charge) et contrôle nos établissements.

Le Carrosse respecte la Charte des Droits et Libertés de la Personne accueillie (Arrêté du 8 septembre 2003 – droit français) ainsi que la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale et la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.


Il s’est également doté d’une Charte éthique:

La mission du Carrosse est d’accompagner chaque personne dépendante qui nous est confiée, en développant ses compétences, afin de l’aider à acquérir de l’autonomie et à s’insérer dans la société.

Nos valeurs fondamentales sont le cœur et le professionnalisme. Nos actions reposent simultanément sur ces deux piliers :

Le cœur, c’est-à-dire une empathie profonde portée aux personnes que nous accueillons et qui sont au centre de notre projet,
Le professionnalisme, qui permet de fédérer cette empathie au sein d’une organisation harmonieuse, efficace et pérenne.

Afin d’assurer le maintien de nos priorités en vue de la réalisation de notre mission, dans le respect de ces valeurs, cette charte éthique définit le fondement de nos actions et de nos engagements au quotidien.


En tant qu’entreprise, Le Carrosse s’engage à :

  • Assurer le bien-être, la santé et la sécurité des résidents, ce qui implique la mise en place de moyens humains, matériels et logistiques adéquats. Cet engagement implique également de prévenir et de réduire les risques liés à la dépendance des résidents et à leur environnement, en ce compris les risques de maltraitance.
  • Assurer un environnement de travail sécurisé pour ses collaborateurs, ce qui implique de leur fournir des équipements appropriés et d’assurer qu’ils bénéficient du respect de leur management, des résidents, de leurs familles et des intervenants extérieurs.
  • Respecter les différences : Le Carrosse et ses équipes n’affichent aucune opinion politique, philosophique ou religieuse. Nous recherchons et favorisons les choix personnels des résidents, de leur famille et de nos collaborateurs dans le respect d’autrui.
  • Être une entreprise solidaire, qui respecte et favorise les liens entre résidents, employés, familles et organismes d’état qui financent ses activités.
  • Garantir le droit à la parole. Nous favorisons la transparence et souhaitons offrir à tout interlocuteur, qu’il soit interne ou externe, le droit d’alerter, en toute confidentialité et sans risque de représailles, une situation contraire aux valeurs du Carrosse.

Chaque collaborateur partage ces valeurs et s’engage à :

  • Agir avec intégrité et bientraitance en plaçant le résident au centre de ses actions. Cet engagement implique, entre autres :
    • Le respect du résident, de ses choix et de son intimité
    • Des relations professionnelles basées sur l’écoute, la confiance et l’esprit d’équipe
    • Le respect des demandes et souhaits des familles et des tuteurs
  • Respecter la Charte qualité du Carrosse.
  • Agir en conformité avec les lois et les règlementations, en particulier les règles de sécurité et de protection de la santé.
  • Prendre toutes les précautions nécessaires afin de préserver la sécurité des résidents, des collaborateurs et des usagers du Carrosse.
  • Alerter leur management, avec bienveillance et honnêteté, de toute situation susceptible de nuire à la sécurité des résidents et/ou aux activités du Carrosse.
  • Traiter de façon responsable les informations qu’ils détiennent dans le cadre de leur travail, en respectant le secret professionnel et les autres règles de confidentialité.

Activités et inclusion

part_activ_a
part_activ_b
part_activ_c
part_activ_d

 

Recherche et formation

part_recherche_a
part_recherche_b<
part_recherche_c
part_recherche_d

 

Les foyers du Carrosse en Belgique sont agréés et contrôlés par :

part

 

Organismes financeurs

part_organ_a
part_organ_b
part_organ_c
part_organ_d